Tutoriel : Installer et utiliser un gestionnaire de paquets

Introduction

Pour installer un composant logiciel (outil de développement, application, utilitaire système, bibliothèque, etc.), il est généralement nécessaire de copier un ou plusieurs fichiers dans des répertoires bien définis et d’éditer un ou plusieurs fichiers de configurations. Bien qu’il soit possible d’effectuer ces opérations manuellement, il est préférable de les automatiser à l’aide d’un script d’installation. Dans ce contexte, un paquet (package) est une archive (souvent une archive ZIP avec une autre extension) qui regroupe le script d’installation et les fichiers à installer.

Sous Windows ou macOS, il est d’usage de télécharger les paquets depuis le site web de l’éditeur du logiciel et de lancer manuellement son exécution. Sous Windows, les paquets se présentent le plus souvent sous la forme de fichiers MSI (.msi) ou de fichiers exécutables (.exe); sous macOS, les paquets se présentent le plus souvent sous la forme d’images disque (.dmg) ou de fichiers PKG (.pkg).

Sous Linux, il est d’usage d’utiliser un gestionnaire de paquets. Il s’agit d’un logiciel, généralement avec une interface utilisateur en ligne de commande (CLI), qui permet d’automatiser l’installation, la désinstallation et la mise à jour de composants logiciel. Bien qu’un gestionnaire de paquets puisse récupérer des paquets en provenance de sources variées (DVD, CD, etc.), les paquets sont le plus souvent récupérés automatiquement depuis un dépôt central hébergé dans le Web.

Parmi les gestionnaires de paquets les plus connus, on trouve l’Advanced Packaging Tool (apt-get) de Debian et Unbuntu et le Yellowdog Updater, Modified (yum) de CentOS et Red Hat Enterprise Linux (RHEL).

L’utilisation d’un gestionnaire de paquets est également possible, et même recommandée, sous Windows et macOS, mais il est, pour cela, nécessaire d’en installer un. Bien qu’il y ait plusieurs options, en particulier sous macOS, nous recommandons l’installation de Homebrew pour macOS et de Chocolatey pour Windows.

Installer et utiliser Chocolatey sous Windows

Ouvrez une fenêtre de terminal avec élévation de privilèges (en tant qu’administrateur), puis assurez-vous que votre gestionnaire de paquet fonctionne et est bien à jour à l’aide de la commande suivante :

1
choco upgrade chocolatey -y

Si la commande ne fonctionne pas, suivez les instructions d’installation qui se trouvent sur le site de Chocolatey, puis relancez la commande.

Rechercher un paquet et lister les paquets installés

Le dépôt de Chocolatey contient plusieurs milliers de paquets, il y a donc de bonnes chances pour que le logiciel dont vous avez besoin s’y trouve. Pour le savoir, il suffit d’effectuer une recherche dans le dépôt. Il existe deux manières de le faire :

  • à l’aide de l’interface Web
  • avec la commande search dans le CLI

Pour utiliser l’interface web, rendez-vous sur la page de recherche de Chocolatey et taper le nom du logiciel que vous cherchez dans la zone de texte.

Il n’est pas nécessaire de disposer de privilège d’administration pour effectuer une recherche ou pour lister les paquets installés, les commandes fonctionnent donc dans une fenêtre de terminal avec ou sans élévation de privilège. Pour effectuer une recherche avec le CLI, ouvrez une fenêtre de terminal et tapez la commande ci-après. Le mot recherché est un mot qui apparaît dans la description ou dans le nom du paquet. La commande renvoie une liste de paquets correspondant à la requête, chaque ligne contient le nom exact du paquet, la version et un état du paquet. Il est conseillé de n’installer que les paquets, dont l’état est [Approved].

1
choco search <mot recherché>

Pour lister les paquets installés dans votre système, tapez la commande suivante :

1
choco list --local-only

Installer, désinstaller et mettre à jour un paquet

L’installation, la désinstallation et la mise à jour de paquets nécessitent des privilèges d’administration. Pour effectuer ces opérations, vous devez donc ouvrir une fenêtre de terminal avec élévation de privilèges.

Pour installer un paquet, tapez la commande ci-après. La commande ne fonctionne qu’avec le nom exact du paquet.

1
choco install <nom exact du paquet>

Pour désinstaller un paquet, tapez la commande suivante :

1
choco uninstall <nom exact du paquet installé>

Pour mettre à jour un paquet, tapez la commande suivante :

1
choco upgrade <nom exact du paquet installé>

Mettre à jour tous les paquets installés

Chocolatey permet de mettre à jour tous les paquets installés en une seule opération. Pour cela, lancez la commande ci-après dans une fenêtre de terminal avec élévation de privilèges.

1
choco upgrade all -y

Installer et utiliser Homebrew sous macOS

Ouvrez une fenêtre de terminal puis assurez-vous que votre gestionnaire de paquet fonctionne et est bien à jour à l’aide de la commande suivante :

1
brew upgrade

Si la commande ne fonctionne pas, suivez les instructions d’installation qui se trouvent sur le site de Homebrew, puis relancez la commande.

Rechercher un paquet et lister les paquets installés

Le dépôt de Homebrew contient plusieurs milliers de paquets, il y a donc de bonnes chances pour que le logiciel dont vous avez besoin s’y trouve. Pour le savoir, il suffit d’effectuer une recherche dans le dépôt. Il existe deux manières de le faire :

  • à l’aide de l’interface Web
  • avec la commande search dans le CLI

Pour utiliser l’interface web, rendez-vous sur le site de Homebrew et tapez le nom du logiciel que vous cherchez dans la zone de texte prévue à cet effet.

Pour effectuer une recherche avec le CLI, ouvrez une fenêtre de terminal et tapez la commande ci-après. Le mot recherché est un mot qui apparaît dans la description ou dans le nom du paquet. La commande renvoie une liste de noms de paquets correspondant à la requête.

1
brew search <mot recherché>

Pour lister les paquets installés dans votre système, tapez l’une des commandes ci-après. Il existe deux sortes de paquets sous macOS. Il y a d’une part des paquets pour des logiciels UNIX (macOS est un OS de la famille BSD) avec une interface en ligne de commande (CLI) et, d’autre part, des paquets pour des applications macOS avec une interface utilisateur graphique (GUI). Les logiciels en ligne de commande sont installés dans le répertoire /usr/local/cellar/ alors que les applications macOS sont installées dans le répertoire /Applications.

1
2
3
4
5
# Lister les logiciels UNIX
brew list

# Lister les applications macOS
brew cask list

Installer, désinstaller et mettre à jour un paquet

Attention : L’installation, la désinstallation et la mise à jour de paquets avec Homebrew ne nécessitent pas de privilèges d’administrateur. Par conséquent, vous NE DEVEZ PAS utiliser sudo.

Utiliser l’une des commandes ci-après pour installer un logiciel en ligne de commande ou un logiciel avec GUI. Ces commandes ne fonctionnent qu’avec le nom exact du paquet.

1
2
3
4
5
# Installer un logiciel UNIX
brew install <nom exact du paquet>

# Installer une application macOS
brew cask install <nom exact du paquet>

Pour désinstaller un paquet, tapez l’une des commandes suivantes :

1
2
3
4
5
# Désinstaller un logiciel UNIX
brew remove <nom exact du paquet installé>

# Désinstaller une application macOS
brew cask remove <nom exact du paquet installé>

Pour mettre à jour un paquet, tapez l’une des commandes suivantes :

1
2
3
4
5
# Mettre à jour un logiciel UNIX
brew upgrade <nom exact du paquet installé>

# Mettre à jour une application macOS
brew cask upgrade <nom exact du paquet installé>

Mettre à jour tous les paquets installés

Homebrew permet de mettre à jour tous les paquets installés en une seule opération. Pour cela, lancez les commandes ci-après dans une fenêtre de terminal avec élévation de privilèges.

1
2
3
4
5
# Mettre à jour les logiciels UNIX
brew upgrade

# Mettre à jour les applications macOS
brew cask upgrade